Institut Français de Pondichéry

Biographiede Françoise L'Hernault

Biographyof Françoise L’Hernault

Dernière mise à jour : 24/05/2017
Last update: 2017-05-24T14:45:07

Après avoir étudié le tamoul à l'École nationale des langues orientales vivantes ainsi que l'histoire de l'art et l'archéologie à l'Institut d'art et archéologie de Paris, Françoise L'Hernault séjourne deux ans à l'université d'Annamalai au Tamil Nadu, en Inde. En 1971, elle est nommée chargée de recherches au centre de l'EFEO à Pondichéry. Elle y poursuit la constitution et l'organisation des archives photographiques sur les monuments de l'Inde du Sud, fondées par P.Z. Pattabiramin, tout en consacrant à ces monuments une recherche qui porte sur leur architecture, leur iconographie et leur vie religieuse. Après une étude iconographique des temples pallava, elle s'intéresse alors tout particulièrement à Skanda Subrahmanya, divinité majeure au Tamil Nadu où il est mieux connu sous le nom de Murugan. Attentive aux données textuelles, F. L'Hernault inaugure au cours de cette recherche une méthode qu'elle conservera par la suite et qui fait une grande place au langage propre des images.

Son travail iconographique, qui lui permet de poursuivre la collecte des images nécessaire à la vie des archives photographiques, s'inscrit ensuite dans des projets interdisciplinaires portant sur d'importants temples chola et développés avec des collègues épigraphistes et architectes. Elle élargit encore le champ de sa recherche avec le projet de l'École sur le site de Tiruvannamalai situé au nord du Tamil Nadu ; sa collaboration avec ses collègues de l'EFEO, P. Pichard et J. Deloche, et P.R. Srinivasan, épigraphiste indien, permet dans ce cadre de reconstituer les étapes du développement de ce lieu de pèlerinage et de son temple toujours très vivants ; le travail accompli avec M.-L. Reiniche sur les rituels du site illustre la complémentarité des études anthropologiques et iconographiques.

Publications

1975 (en coll. avec J. Dumarçay), Temples Pallava construits, Paris, EFEO (Mémoires archéologiques, 9).

1978 L'iconographie de Subrahmanya au Tamilnad, Pondichéry, Institut français d'indologie (PIFI, 59).

1987 (en coll. avec P. R. Srinivasan et J. Dumarçay), Darasuram, Epigraphical study, étude architecturale, étude iconographique, Paris, EFEO (Mémoires archéologiques, 16).

1990 « A personified Trident from the Cola Period », dans Makaranda, Essays in Honour of Dr James C. Harle, C. Bautze-Picron, éd., Delhi, Sri Satguru Publications, p. 201-206.

1990 (en coll. avec P. Pichard et J. Deloche), Tiruvannamalai, un lieu saint çivaïte du Sud de l'Inde, vol. 2 : L'archéologie du site, Paris, EFEO (PEFEO, 156-2).

1994 (en coll. avec P. Pichard, F. Boudignon et L. Thyagarajan), Vingt ans après Tanjavur, Gangaikondacholapuram, Paris, EFEO (Mémoires archéologiques, 20).

1997 « La naissance et l'enfance de Rama et de ses frères, une peinture du XVIIIe siècle dans le sud de l'Inde », Asie 4, Enfances, Centre de Recherche sur l'Extrême-Orient de Paris-Sorbonne, p. 41-57.

1999 (en coll. avec M.-L. Reiniche et avec un supplément de H. Brunner), Tiruvannamalai, un lieu saint çivaïte du Sud de l'Inde, vol. 3 : Rites et fêtes, Paris, EFEO (PEFEO, 156-3).

 

After studying Tamil at the French National School of Living Oriental Languages, and History of Art and Archaeology at the Paris Institute of Art and Archaeology, Françoise L’Hernault spent two years at Annamalai University in Tamil Nadu in India. In 1971, she was appointed as a researcher at the EFEO Centre in Pondicherry. She continued to build up and organize the photo archives – founded by P.Z. Pattabiramin – of South Indian monuments, while simultaneously carrying out research on their architecture, iconography and religious life. After an iconographic study of Pallava temples, she began to focus particularly on Skanda Subrahmanya, a major divinity in Tamil Nadu, where he is better known as Murugan. Attentive to textual data, Françoise L’Hernault introduced a methodology that placed a great deal of emphasis on the language of images.

Later, in her iconographic research, which enabled her to go on collecting the images needed to infuse life into the photographic archives, she focused on interdisciplinary projects on major Chola temples, working in tandem with epigraphists and architects. She further broadened her field of research with the EFEO’s project on the Tiruvannamalai site in the north of Tamil Nadu. The research she carried out with her EFEO colleagues, P. Pichard and J. Deloche, and with P.R. Srinivasan, an Indian epigraphist, made it possible to reconstruct the stages of development of both the site, which is still a very lively place of pilgrimage, and its temple; the research she conducted with M.-L. Reiniche and Hélène Brunner on the rituals performed there provides a fine example of how anthropological and iconographic studies are able to cross-fertilise one another.

Publications

1975 (en coll. avec J. Dumarçay), Temples Pallava construits, Paris, EFEO (Mémoires archéologiques, 9).

1978 L'iconographie de Subrahmanya au Tamilnad, Pondichéry, Institut français d'indologie (PIFI, 59).

1987 (en coll. avec P. R. Srinivasan et J. Dumarçay), Darasuram, Epigraphical study, étude architecturale, étude iconographique, Paris, EFEO (Mémoires archéologiques, 16).

1990 « A personified Trident from the Cola Period », dans Makaranda, Essays in Honour of Dr James C. Harle, C. Bautze-Picron, éd., Delhi, Sri Satguru Publications, p. 201-206.

1990 (en coll. avec P. Pichard et J. Deloche), Tiruvannamalai, un lieu saint çivaïte du Sud de l'Inde, vol. 2 : L'archéologie du site, Paris, EFEO (PEFEO, 156-2).

1994 (en coll. avec P. Pichard, F. Boudignon et L. Thyagarajan), Vingt ans après Tanjavur, Gangaikondacholapuram, Paris, EFEO (Mémoires archéologiques, 20).

1997 « La naissance et l'enfance de Rama et de ses frères, une peinture du XVIIIe siècle dans le sud de l'Inde », Asie 4, Enfances, Centre de Recherche sur l'Extrême-Orient de Paris-Sorbonne, p. 41-57.

1999 (en coll. avec M.-L. Reiniche et avec un supplément de H. Brunner), Tiruvannamalai, un lieu saint çivaïte du Sud de l'Inde, vol. 3 : Rites et fêtes, Paris, EFEO (PEFEO, 156-3).